Contes à guérir, Contes à grandir de Jacques Salomé


Contes à guérir, contes à grandir

2008, 376 pages par JACQUES SALOME.

 

Des contes ? Étonnant ? Non ! Une fois n’est pas coutume, j’ai commencé à lire ce livre en librairie et je ne pouvais plus le lâcher et comme ça allait être compliqué de rester plantée là à lire les plus de 300 pages, hop je suis repartie avec  😉 

Les contes, c’est pour les enfants ? Non, pas que… Et Jacques SALOME l’explique beaucoup mieux que moi alors voici ce qu’il en dit de ses contes :

« Parmi les soins relationnels, j’ai introduit des contes, des métaphores, des histoires poétiques et ludiques : ils suscitent chez celui qui les entend un éveil, une prise de conscience, ils stimulent les reliances de son histoire personnelle et familiale ». « La reliance c’est la capacité de relier entre eux des événements, des situations de notre histoire, éparpillés dans le temps et apparemment sans rapport commun et cependant porteurs de sens, significatifs d’un message, d’une fidélité ou d’une mission ». (Hep, ne vous inquiétez pas, c’était LE mot compliqué du livre!).

Quand on lit des contes, on filtre moins les infos, on n’est pas dans l’analyse, certains nous touchent directement, d’autres pas, certains nous prennent un peu par surprise, d’autres dérangent…  à chaque fois, ils suscitent un « autre regard« , « une autre écoute ».

Dans ce recueil, chacun y trouve son conte et son compte !

 

L’auteur : JACQUES SALOME

Psychosociologue, enseignant, écrivain, conférencier, poète, fondateur de l’institut ESPERE.
Ca fait déjà beaucoup, alors lui, pour se résumer, il se définit comme un jardinier des relations humaines.

Parmi tous ses livres, interviews, articles, poèmes… c’est sûr il y a de véritables bijoux ! Pour en (re)découvrir certains, vous pouvez visiter son site ici.

 

Les chapitres

Chaque chapitre correspond à un conte et il y en a 70 ! Alors je ne vais pas tous les énumérer, en voici quelques-uns :

  • Il était une fois le magicien des peurs
  • Un conte à maigrir debout
  • Le conte de la petite fille à qui on avait laissé croire que l’amour viendrait un jour la chercher
  • Le conte de la petite fille qu’on appelait toujours « ma grande »
  • Le conte de Mallodo, l’incompris
  • Le conte de la petite libellule qui avait une toux chronique
  • Le conte des petits Bobos
  • Le conte du petit Merle qui n’avait pas accepté la séparation de ses parents
  • Conte des jours pères et des jours impères
  • Le conte du petit bonheur
  • Le conte de la petite lézarde qui n’arrivait pas à rester en place
  • Le conte du petit jour qui n’avait pas sommeil
  • Le conte des maux de tête
  • Le conte du pendu dépendu
  • Le conte du cancer qui voulait avoir la première place dans la vie d’une femme
  • Le conte du plein et du vide

 

Les points forts du livre Les points faibles du livre
Pour les petits et les grands Certains m’ont semblés « cu-cul » mais sûrement parce qu’ils ne m’ont pas parlés, chacun le sien
Facile à lire Maintenant il faut devenir adulte 😀 !
On peut piocher dedans, en lire 2-3 ou plus, refermer le livre, y revenir,…  
Son prix  

Ma note : ♥♥♥♥

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *