Le Charme discret de l’intestin de Giulia Enders


Le charme discret de l’intestin, tout sur un organe mal aimé.

Surpoids, dépression, diabète, maladies de peau… et si tout se jouait dans l’intestin ?

 

Lisez ce livre si vous vous reconnaissez dans une (ou plusieurs) des situations ci-dessous :

  • Si quand on vous dit « intestin », vous pensez flatulences, constipation, occlusion, canal obscur, aux relents d’égouts, beurk 
  • Si, « quoi ? Intestin ? Boîte à caca ? Ah non, sujet tabou ! ».
  • Si vous avez des problèmes de santé ou des résistances à l’amaigrissement.
  • Si vous voulez en savoir plus sur le côté obscur de la force.

 

ParGiulia Enders, 2015, 351 pages

La question est posée en 4ème de couv’… mais ce livre présente d’abord de façon claire ce qu’est ce tuyau qui nous traverse de haut en bas, le tube digestif, un vrai chef-d’œuvre !

Comment se passe le voyage de la nourriture, la digestion, ce qu’il contient, flore microbienne, flore intestinale, microbiote, et à quoi ça sert. Car oui, il n’est pas tout propre notre intestin, mais comme toujours ce n’est pas tout noir ou tout marron en nutrition (alors blanc, je ne trouvais pas ça approprié comme terme 😉 pour parler de l’intestin).

Et on ne peut pas rester indifférent aux illustrations de la sœur de l’auteur Jill Enders qui viennent à point nommé, aérer le contenu. Mes préférés, pages 98 : les cacas, page 133 : les vomitos, p.147 : la position anti-constipation. C’est si tabou sauf chez les enfants, souvenez-vous…

Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.

Une démystification de l’intestin mais bon, de là à dire qu’il a du charme, j’ai encore un peu de mal.

 

L’auteur : Giulia Enders

Doctorante en gastroentérologie à l’Université de Francfort, Giulia Enders, née en 1990, s’est intéressée très tôt à l’intestin et à son alimentation pour lutter contre une maladie de peau qu’elle a développé à l’âge de 16 ans. Une dermatite vaincue grâce à changement d’alimentation et à une cure de bactéries, des probiotiques.

 

 

Recevez gratuitement

 

Le guide des 5 aliments santé pour être en forme toute l'année !

Les chapitres

1- Le charme discret de l’intestin

Dans ce chapitre, l’auteur nous fait part de  « l‘art du bien chier » et de son carnet scatologique.

C’est aussi, une visite guidée de la bouche, de l’oesophage, de l’estomac, de l’intestin grêle, de l’appendice, du gros intestin aux doux noms évocateurs comme par ex, « l’oesophage, pro du remue-ménage » ou le « gros intestin dodu ».

Les allergies, sensibilités et intolérances au lactose, gluten et fructose ont également trouvé leur place dans ce chapitre.

 

2 – Le cerveau d’en bas

Ah oui, c’est vrai. On la déjà tous (ou presque) entendu, l’intestin c’est notre deuxième cerveau, après le premier donc, à ne pas oublier de bichonner aussi.

Dans ce chapitre, Giulia Enders nous invite à suivre le chemin du morceau de gâteau (celui de la couverture) avant et après le grand « pouf! » : des yeux au gros intestin.

Puis, nous comprenons pourquoi nous rendons tripes et boyaux selon un plan d’urgence bien précis et  comment limiter les dégâts.

Puis on repasse à l’autre extrémité et voyons pourquoi ça coince et comment remédier à la constipation avec notamment une belle illustration.

illustration_charme intestin

Chapitre 3 – La planète microbienne

Ah ça y est, on y vient au microbiote ! C’est LE gros chapitre.

Le petit peuple bactérien est ici décrit (et un peu aussi, les parasites) avec ses différents rôles (bon ou méchant, ça dépend).

Salmonelles, Helicobacter pylori, toxo, oxyures, bacteroides, …

Un « banal caca de chat  » avec ses toxoplasmes aurait des conséquences sur notre santé, ça fait peur alors vive la litière propre et le rinçage des légumes.

Et du côté des gentils, on a les probiotiques, avec en tête de série, les bactéries lactiques (Lactobacilles, Bifidobactéries) mais aussi une levure (Saccharomyces). On a aussi les prébiotiques, c’est à dire, des aliments qui vont favoriser la présence de certaines bactéries, les gentilles et utiles tant qu’à faire.

 

Les points forts Les points faibles
La vulgarisation scientifique Ce n’est pas réellement dû au livre :
L’humour de l’auteur qui aide à faire passer le suppo  le chemin est encore long avant de comprendre et d’apprivoiser ce 2ème cerveau
Les illustrations aériennes, simples et efficaces  
Pour les puristes, l’auteur cite ses sources mais pas toutes, c’est elle qui le dit  

Ma note : ♥♥♥♥

 

Que pensez-vous de ce livre ?

Pour celles ou ceux qui préfèrent, le livre existe aussi en format kindle :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *