Tous GROS demain ? 40 ans de mensonges 10 kilos de surpoids de Pierre WEILL


Par Pierre Weill, 2007, 248 pages

 

Si rien ne change, on sera tous obèses demain, et pourtant on mange de moins en moins.

Malbouffe ? Sédentarité ? Pas seulement.

 

Voici les 2 premières lignes de la quatrième de couverture. Le ton est donné !

 

Ce thème, très sérieux, est présenté d’une façon originale dans ce livre.

C’est une véritable histoire, dans laquelle on rentre facilement. On peut s’identifier et identifier des personnes de sa famille à chacun des personnages, la preuve ce livre a même été mis en scène « Les enjeux de la malbouffe ».
En même temps, derrière cette histoire, il y a des études scientifiques et une bibliographie qui plaira aux chercheurs, scientifiques, puristes ou curieux qui veulent aller plus loin…

 

L’auteur : Pierre Weill

Ingénieur agronome et co-président de l’Association Bleu-Blanc-Coeur (BBC), Pierre Weill travaille depuis plus de vingt ans sur le lien entre production agricole, environnement et santé. L’association BBC regroupe l’ensemble des acteurs de la chaine alimentaire du champ à l’assiette autour d’un objectif commun de qualité. Elle prône l’utilisation des fourrages (herbe, foin…) et des graines (lin, lupin, féverole, colza…) sélectionnées pour leur richesse en Oméga 3. 

 

 

Recevez gratuitement

 

Le guide des 5 aliments santé pour être en forme toute l’année !

Les chapitres :

  1. Obésité et surpoids : l’état des lieux
  2. Dis moi ce que tu mangeais, je te dirai qui nous sommes. D’où viennent les gènes qui nous ont façonnés
  3. Dis moi ce que tu manges, je te dirai pourquoi tu changes. Nos repas d’aujourd’hui, avec leur savant mélange d’agriculture, d’agroalimentaire et de pharmacie sont-ils compatibles avec nos gènes d’hier ?
  4. Et demain, quelles solutions ? Et si on changeait… de la terre à l’assiette : nos comportements d’aujourd’hui pour nos repas de demain.
  5. La fête de l’espoir et le banquet des solutions. Feu d’artifice et banquet final.

 

Le 1er chapitre : « obésité et surpoids » est l’intro du livre.

C’est le constat, des chiffres-clés :

  • une comparaison rapide avec les autres pays et continents est réalisée.
  • personne n’est épargné, des bébés aux adultes. La prévention de l’obésité infantile est déclarée grande cause nationale française par le Conseil National de l’Alimentation (le CNA) . La maladie de l’obésité est classée épidémie mondiale par l’OMS.
  • Au passage, la taille 38 en prend un coup car les fabricants de vêtement se sont également adaptés. Le 38 d’aujourd’hui est plus large que celui d’hier. Ca s’applique pour toutes les tailles !
  • Des politiques de prévention sont mises en place contre ce « fléau »… et pourtant l’épidémie continue de progresser.

Peut-être que finalement l’obésité c’est une histoire bien plus ancienne, il faut remonter plus loin pour essayer de comprendre… c’est cela que fait Pierre Weill dans les chapitres suivants… et là, l’histoire commence…

 

Le 2ème chapitre : « Dis moi ce que tu mangeais, je te dirai qui nous sommes. »

On fait connaissance avec les différents personnages :

  • Lucien, l’éleveur de vaches laitières et apiculteur amateur. Lucien, ami de l’auteur, est le fil rouge du livre, plein de bon sens et de sagesse
  • Lucy, notre ancêtre commun, il y a 30000 ans
  • Lulu invente l’agriculture
  • Loulou le gourou, chaman guérisseur et la naissance des « préceptes alimentaires »
  • Léon la tradition, le contemporain rebelle

Dans ce chapitre, on découvre l’évolution rapide de l’environnement et de nos modes alimentaires et lente de nos gènes.

 

Le 3ème chapitre : « Dis moi ce que tu manges, je te dirai pourquoi tu changes. »

L’histoire continue avec :

  • Liliane, dite Lili, la petite-fille de Léon la tradition qui vit bien loin de sa campagne natale pour faire des études brillantes
  • Les parents de Lili, agriculteurs

L’industrie agro, les comportements des consommateurs d’aujourd’hui sont décrits à travers Lili.
Vous allez certainement vous y reconnaitre par moments 🙂 . En tout cas, je m’y bien reconnue avant de faire évoluer mes comportements.

Lucien est toujours là et nous permet de voir également l’évolution des modes d’élevage. Les agriculteurs changent leur façon de produire, les animaux leur façon de manger et au final, c’est nous, le consommateur au bout de la chaîne, qui changeons sans nous en rendre compte notre façon de nous nourrir.

Ce chapitre aborde largement le sujet des oméga 6 et oméga 3, les acides gras polyinsaturés de la famille des lipides et introduit le lin, cheval de bataille de Pierre Weill et de son association Bleu Blanc Coeur.

Comme on parle de lipides et d’alimentation, forcément à un moment, le sujet polémique du moment, le cholestérol trouve aussi sa place dans ce livre puis un peu après le diabète et l’insulinorésistance.

 

Le 4ème chapitre : « Et demain, quelles solutions ? « 

Changer de comportement de façon durable, augmenter les dépenses physiques. Super, dire ça « c’est d’une banalité » comme reconnaît l’auteur, on le sait tous et pourtant on remet souvent ça à demain. C’est pas si simple, même parfois complexe mais indispensable avec une priorité pour le plaisir, la convivialité, le goût. Pas de diabolisation des aliments ni de culpabilisation des personnes, voilà le programme.

Des produits de qualité via un retour aux sources . Pierre Weill propose même d’intégrer la « prévention santé dans les objectifs de production agricole ».

Ce chapitre se termine d’une façon à la fois drôle et pratique par une « boîte à outils de l’amaigrissement durable » : à découvrir !

  • les indispensables
  • les incontournables
  • les nécessaires
  • les petits plus

 

Le 5ème chapitre : « La fête de l’espoir et le banquet des solutions. »

Lucien est proche de la retraite. Un nouveau personnage apparaît Louise, une jeune diététicienne qui devient copine avec Lucien et Pierre, l’auteur.

Ensemble, il font le banquet final auquel sont conviés des invités de marque : Lucy, Loulou le gourou, Lulu, Léon la tradition mais aussi Bernard Schmitt, Ancel Keys, Michel Eugène Chevreul, Jorn Dyerberg, Michel de Lorgeril, Gérard Ailhaud…

Puis vient le temps de conclure sur la réponse à la question « Serons nous tous gros demain ? », je vous laisse découvrir la réponse… Je ne vais pas vous gâcher la fin de l’histoire !

 

Les points forts
Les points faibles
Le style de l’auteur : très agréable. Le livre se lit super facilement même après une journée difficile. Parfois, je me perdais entre tous ces prénoms qui commencent tous par un « L »
On apprend plein de choses sur nos racines, nos comportements, l’agriculture, l’agroalimentaire, la pharmacie…  
Les apartés qui donnent des précisions sur lesquelles on peut revenir facilement si on ne veut pas interrompre l’histoire  
La revue bibliographique car oui, je fais partie des puristes et je l’assume  

Ma note : ♥♥♥♥♥

 

Découvrez la démarche de l’association BBC ainsi que le blog de Pierre Weill.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *